La vendeuse / La vendedora

Publié le par Boris Leonardo



Elle revient le matin, sous la pluie, sous le soleil lui brûlant les cheveux, les jours fériés, à Noël, le Nouvel An, quoiqu'elle soit malade.

Elle propose ses marchandises aux voisins: savon, dentifrice, serviettes, balais, cintres… Elle marche toute la journée: les chaussures abîmées, les vêtements trempés de sueur, les épaules douloureuses.

Elle est née déjà fatiguée, dans une région pauvre et lointaine.

Un jour elle ne reviendra plus. On ne s'en rendra pas compte.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Regresa cada mañana, bajo la lluvia, bajo el sol que le quema la sombra, los días feriados, en Navidad, en año nuevo, aunque esté enferma.

Pregona sus mercancías al vecindario: jabón de lavar, pasta dental, toallas, escobas, percheros…

Camina todo el día: los zapatos rotos, la ropa empapada de sudor, los hombros adoloridos.

Cuando nació, en una región pobre y distante, ya estaba cansada.

Un día no volverá. No nos daremos cuenta.


Publié dans Clic

Commenter cet article

Morena 16/08/2008 11:59

Hola BorisAcabo de descubrir este blog y me estoy paseando con mucho placer por estas paginas...Je reviendrai : un blog qui mêle photo, Cuba et écriture, je suis fan !A bientôt

Boris Leonardo 25/08/2008 03:54


Morena, gracias por tu comentario. Acabo de regresar de vacaciones. Ya paso por tu blog.


Stephane 28/07/2008 17:29

Saluuuuut Boris ! :) content de m'arrêter un peu chez toi ! Bravo pour 7 super photo ! J'm bcp les couleurs et l'angle de prise de vue ! Top ! Dis donc g savais pas que tu revais de devenir reéalisateur ;) ! Moi je reprend le boulot demain ! Viens me rendre visite sur http://universall.aminus3.com ! A + !

Boris Leonardo 29/07/2008 21:31


Merci de ton com, Stéphane, et aussi d'avoir retrouvée tes photos.


artann 26/07/2008 23:23

tes photos sont très bien !! continue !Artann

Boris Leonardo 28/07/2008 13:58


Merci de ton com, Artann.


Virginia 25/07/2008 11:09

Elle vend des cintres ; le portemanteau c'est différent.Je t'enverrai une photo.

Boris Leonardo 25/07/2008 17:44


Tu vois ? Plus que la grammaire, c'est le vocabulaire ce qui me rend fou. C'est difficile, et émouvant, trouver le mot exacte. Merciiii.


petitlouis 23/07/2008 20:37

Qui dira un jour à la une le sublime courage de ces millions de "petites" gens face à l'arrogance vaniteuse et lâche des nantis qui font fortune en vivant sur leur dos ...Quousque tandem aboutereris patientiam nostram, Catilina ?

Boris Leonardo 24/07/2008 03:27


Dans les livres d'histoire tu ne trouveras jamais leur histoire.